J’ai testé pour vous : Dumont fly Rods ICT 8 # 2 – Teeny Professional Gary Lafontaine F-3 – ich für Sie getestet – I tested for you – He probado para usted – 我已经测试了你

Après plus d’un an d’utilisation, je vous livre mon avis sur cette belle réalisation et son adjointe.

Tout d’abord, il faut savoir que la 8 # 2 est une canne artisanale, faite par Bertrand Bonnimonds sur un blank ICT de chez http://www.cdrods.co.nz/

C’est un cousin du fameux blank xls qui fait le bonheur en soie 4 – 5 – 6 -……

J’ai acheté cette canne d’occasion sur le forum  de  http://www.gobages.com/  sur les petites annonces. Elle n’avait que peu servi et est était donc en parfait état.

Le montage est de très bonne qualité et n’a rien a envier au plus grandes marques. Je dirais même qu’au niveau qualité du liège, elle est supérieur à bien des cannes hautes gammes du marché.

Je destine cette canne à des portions de rivière bien particulière où ma 9 # 5 (xls) était assez encombrante et où je n’avais pas besoin d’autant de puissance mais davantage de discrétion et précision : https://thymallus10.files.wordpress.com/2014/04/ville-sous-lafertc3a9-01.jpg

J’ai mis du temps pour prendre la mesure de cette canne. Tout d’abord parce que j’ai eu beaucoup de mal à trouver la bonne soie. En effet, je n’ai pas trouvé de soie 2 suffisamment rigide et lourde pour prendre la pleine dimension de cette canne et pour des posés délicat.

Sur les conseils des Bertrand, j’ai finalement jeté ma dévolu sur une nouvelle marque et numéro de soie en passant sur du numéro 3

Teeny Professional Gary Lafontaine F-3

Je pense avoir trouvé le bon couple canne/soie même si la glisse de cette soie mérite d’être encore améliorée. Par contre, elle charge parfaitement la canne dès les premiers mètres  de soie. Les posés sont délicats et discrets à courte et moyenne distance.

C’est l’action que je visais en alliant cette canne. Après quelques mois d’expérimentations, ce couple devient l’une de mes armes préférée.

Je me suis allé d’autres lieux d’essais sur des rivières plus larges comme la marne ou la seine : https://thymallus10.wordpress.com/mes-parcours/

C’est là que l’on trouve les limites (naturelle) de cette canne où c’est plus difficile d’allé chercher des poissons plus lointain (+12 m ) dans de bonnes conditions.

Peut-être peut-on améliorer, le lancer en changeant de soie mais ça c’est à vous de voir…. En tout cas, je suis très satisfait de cette nouvelle marque. On verra sa durabilité mais pas de marques d’usure prématuré au bout d’une saison.

Pour conclure, c’est une canne que je recommande à tous pour ses qualités naturelles sur des courtes distances et son bon rapport / prix.

Pour ce qui est des tarifs, ils sont bien inférieurs à ceux des grandes marques, c’est accessible au commun des mortels !!

(http://www.sageflyfish.com/http://www.thomasandthomas.com/http://www.hardyfishing.com/http://www.winstonrods.com/)

 

 

Publicités

Les Arbres et la forêt à l’honneur

Pour une fois pas de pêche ni de poisson pour cet article consacré aux arbres et à leur bienfaits sur leur environnement.

Je partage avec vous cette série de vidéo de Francis Hallé.

Il parle tellement bien de sa passion que je n’ai pu résister à vous la faire connaître.

Bon visionnage !

J’ai testé pour vous – ich für Sie getestet – I tested for you – He probado para usted

Modernisation oblige,  j’ai changé mon vieux téléphone portable à touche par un tactile…… Evidement plus grand et plus sensible que les bons vieux téléphone à touche, j’ai donc décidé d’investir dans une poche étanche.

Mon choix s’est porter sur la poche étanche field & fish : field and fish

– certifié IPX 8 ( 1 heure sous 10 m d’eau )
– trés fin
– soudure sur toute la largeur , lui donnant une très grande résistance
– partie transparente en TPU 0,15mm qualité optique , permettant de faire des photos précises de recevoir et d’envoyer des appels sans le retirer de sa poche , utilisation des écrans tactile
– très resistant à l’abrasion , aux UV , résiste aux températures extrêmes ( – 40° , + 100°)
– points de fixation
– dimension intérieur : 15 CM X 8 CM

       

Dans la théorie c’est parfait et je l’ai donc mis à l’épreuve durant 5 min (non sans appréhension !!!) dans 20 cm d’eau.

Résultats : aucun soucis, l’écran tactile (sms, mms) et une conversation téléphone avec la poche n’ont posé aucun soucis, aucune trace de fuite, ni d’humidité.

Je vous conseille vivement de relier (Cordelette ou Cordon) la poche étanche à votre gilet ou waders. C’est principalement au moment de le sortir ou le rentrer que l’accident arrive et c’est malheureusement souvent dans une zone de courant ou profonde que cela arrive…..

Pour ma part c’est un bon investissement que je recommande

 

C’est pour bientôt !

Parce que la pêche n’est pas seulement la traque d’un poisson mais aussi le plaisir d’être en pleine nature et avec de sympathiques camarades.

C’est le thème de nouvelle compilation

A bientôt au bord de l’eau !!

Bucolicum 2014

Une saison de photos et vidéos avec le Panasonic FT5

Je commence à synthétiser  toutes ces données pour vous proposer quelques compilations, dont cette vidéo fait partie.

Bon visionnage et n’hésitez pas à me conseiller.

Si vous pouviez faire tourner aussi…..

J’ai testé pour vous : Estampe ichtyologique – ich für Sie getestet – I tested for you – He probado para usted

Noël approche à grand pas et j’ai déjà commencé à me faire plaisir.

Je partage avec vous l’un de mes cadeaux

Il s’agit de la reproduction d’une estampe originale

(Marcus Elieser Bloch , Ichthyologie, 1787-97) décrivant un thymallus

Au départ, un peu hésitant d’investir quelques $$ dans un dessin qui paraîssait parfait à première vue sur le net.

Après moultes tergiversations je me suis lancé dans cette acquisition.

Le résultat fut à la hauteur de mes attentes, c’est à dire pas déçu du tout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il ne s’agit pas d’une estampe réalisée dans les règles de l’art mais c’est satisfaisant.

Cette reproduction est l’oeuvre d’une entreprise italienne, que j’ai trouvée sur le net en tapant thymallus

Apparemment, elle s’est spécialisée dans la reproduction d’estampes anciennes diverses et variées. Les papillons, les fruits,….Bon nombre de planches sont remis à jour, pour le plus grand bonheur des amateurs d’art et des beaux objets anciens.


Evidement, je n’ai aucun % , ni avantage sur la vente de ces objets.

J’ai testé pour vous : Le Gallows tool – ich für Sie getestet – I tested for you – He probado para usted

Je me suis récemment procuré un bouquin

 

Tying Flies the Paraloop Way de Ian Moutter.

Comme son nom l’indique, le livre s’attarde sur la technique de montage « paraloop » (à apparenter à un montage parachute rabattu sur la hampe… Pas très simple à expliquer par écrit).

Après la découverte des photos de l’ouvrage, place à la mise en pratique (j’avais déjà réalisé quelques montages Paraloop et parachute par le passé).

Les mouches sont belles sur les photos mais un peu moins sur mon étau, le montage assez compliqué parfois (et pour peu qu’on tente de faire une petite fiche de montage et des photos, on se prend vite à envier à Ganesh, Vishnou ou autre divinité Hindoue, quelques paires de bras).

Heureusement, pour le frénétique consommateur de nouveau outils/matériaux, etc. de fly tying qui sommeille en chacun de nous, le livre nous présente un petit outil qui pourrait nous faciliter un peu le montage : Le gallows tool. Son principe est simple, une tige qui se fixe à l’étau et permet la mise en tension de la boucle ou du fil autour duquel est réalisé l’enroulement du hackle. L’outil est au départ conçu pour la réalisation des parachutes, et le principe étant similaire, permet aussi la réalisation des mouches paraloop.

J’ai donc fait l’achat d’une de ces bestioles (le mien est un « Parachute tool » de chez JMC), que j’ai  farouchement fixé à mon étau, en route pour le montage !

Bon, le parachute tool n’est pas adapté parfaitement à mon étau (pourtant JMC aussi)… La molette de l’étau gêne la fixation (l’axe de la tige doit être décalé), c’est dommage.

Qu’à cela ne tienne, l’outil est légèrement décalé, mais fonctionnel.

Et en effet, ça fonctionne. Je rapprocherais ce Gallows tool des whip finish… On peut monter des mouches sans (et comme beaucoup, j’ai commencé sans), leur utilisation n’est pas une révolution immédiate… Mais ils simplifient quand même drôlement la vie.

Pour le principe : le fil est maintenu en tension verticalement (ce qui libère la main qui réalise normalement cette mise en tension), et il ne reste qu’a enrouler un hackle autour de l’axe pour obtenir, au choix, une mouche montage parachute ou paraloop…

Pour ma part, je trouve qu’il est vraiment plus simple d’avoir les deux mains libres pour aborder ce type de montages… Donc, pas indispensable, mais quand même bien utile.

Comme le dit (à peu près) l’auteur du livre… Si beaucoup considèrent l’étau comme la troisième main du monteur de mouche, ce prolongement de l’étau sera votre quatrième main pour ce type de montages.

Pour une fois, ce n’est moi l’auteur de cet article

Mon collègue Mathieu est à la manoeuvre

 Si comme Mathieu l’envie vous prenez de vouloir partager une de vos expériences et expérimentations, mon blog peut vous accueillir pour un article.

If like Mathieu envy you take to want to share one of your experiences and experiments, my blog can welcome you for an article

Wenn Sie wie Mathieu Neid Sie ergreifen, um zu einer von Ihren Erfahrungen und Experimente teilen möchten, können Sie meinem Blog für einen Artikel zu begrüßen.

Si como Mathieu envidia te llevaremos a querer compartir una de sus experiencias y experimentos, mi blog se dará la bienvenida para un artículo

Se come Mathieu invidia si prende a voler condividere una delle vostre esperienze ed esperimenti, il mio blog può accogliervi per un articolo.

Rentrée des classes

A l’heure de la rentrée des classes, je vous fait découvrir cette belle initiative scolaire.

+

http://www.canal32.fr/thematiques/sports/sujet/initiation-peche-a-la-mouche-pour-6-lyceens-du-04-juin-2014.html

La journée fut également agrémentée par des ateliers : montage de mouche et entomologie. Cette dernière a été des plus profitable de part sa nouveauté pour les lycéens mais aussi par ses résultats. La grande découverte de la journée a été :

Perla marginata

Inconnue dans ce département, ce plécoptère augure de nouvelle découverte de ce genre pour l’avenir.

Tout ceci n’aurait pas était possible sans le soutien de l’OPIE-BENTHOS

qui a analysé tous les insectes collectés par les élèves.

Evidement, je vous invite à visionner et faire partager cette expérience qui a eu les honneurs de la télévision locale.

J’espère que l’on aura une suite….

J’ai testé pour vous un dégorgeoir – I tested for you a jetter – He probado para usted una jetter

Je souhaitais vous compter mes mésaventures avec cet objet bien encombrant.

Mon idée première était de soulager rapidement les poissons, de la douloureuse découverte d’un hameçon.

Etant novice dans ce domaine, j’ai jeté mon dévolu sur cet objet : Ardentflyfishing

 

 

Après pas mal, d’essai je pense qu’il n’ai absolument pas adapté aux poissons qui ont la sympathique idée de venir goûter à mes imitations.

Le guide fil est trop encombrant pour atteindre les hameçons profondément avalés.

L’exemple des ombres est le plus symptomatique de ce problème. Avec leur petite bouche, ils sont vite blessés et sanguinolent si on insiste…..

A mon avis, ce dégorgeoir est plus destiné au gros carnassier qu’au poisson fragile que je côtoie au quotidien.

Pour palier cet objet, l’allumette en bois fut la chose la plus efficace que j’ai trouvé.